La Gestalt-Thérapie

«La Gestalt permet de réactualiser les processus psychique en travaillant sur la conscience de “ce qui se passe” dans l’instant présent, au niveau corporel, affectif et mental»

Untitled-11La Gestalt-thérapie s’intéresse particulièrement au contact et à la mise en relation par l’expression des émotions.

Elle propose une méthodologie qui met au centre de sa pratique la relation. Elle prend en compte l’expérience avec la prise de conscience des processus corporels, de même qu’elle s’occupe de la manière particulière de chacun de se représenter le monde et de lui donner sens.]

La Gestalt-thérapie se situe dans une optique dynamique. Elle s’intéresse au « processus », à l’ajustement permanent entre un individu et son environnement. Cet ajustement est par définition en perpétuel changement.

Le Gestaltiste parle donc de :

  • cycle de contact,
  • d’ajustement créateur,
  • de forme qui émerge du fond,

qui sont autant de termes évoquant le mouvement. La Gestalt-thérapie met l’accent sur la prise de conscience du processus en cours dans l’ici et maintenant de chaque situation. La Gestalt est donc à la fois une théorie, avec des outils d’analyse rigoureux, et surtout une psychothérapie, c’est-à-dire une démarche permettant, dans un cadre donné, d’explorer des difficultés existentielles. Elle intègre, de manière spécifique, un ensemble cohérent de techniques variées, verbales et non verbales, utilisant la parole, l’émotion, le rêve, l’imaginaire, la créativité, le mouvement et le corps.

Objectifs

La Gestalt-thérapie cherche à intégrer cinq dimensions principales : physique, affective, cognitive, sociale et spirituelle (cf. le Pentagramme de Ginger).

Son originalité n’est pas dans ses techniques mais plutôt dans son objectif :

  • augmenter la capacité d’adaptation à des êtres ou des environnements différents,
  • restaurer la liberté de choix,
  • permettre l’intégration des polarités en conflit,
  • développer la conscience de l’instant en tant que processus de guérison et d’équilibre dynamique.

Elle place le patient comme acteur du changement, et la relation comme moteur de ce changement.

La Gestalt réhabilite le ressenti émotionnel, encore trop souvent censuré par la culture occidentale, en en favorisant l’expression. Celle-ci peut se trouver torrentielle aux débuts d’une thérapie et demande donc à être canalisée par un professionnel expérimenté.

Particularité : une focalisation sur le processus

Certaines formes de thérapie sont centrées sur le pourquoi et recherchent l’origine du traumatisme. Ce sont des « thérapies de l’amont » qui en cernant la cause (voire en l’extrayant) se donnent pour objectif d’éliminer les conséquences futures. Les conséquences passées étant par nature non éliminables, mais seulement relativisables.

D’autres courants sont des « thérapies de l’aval » : en laissant de côté les origines de nos blocages, ces thérapies cherchent à libérer le comportement, à « déboucher la rivière » et « nettoyer les berges », pour lui permettre de couler plus librement.

En poursuivant, la Gestalt est une « thérapie du courant » du « mouvement » : ce qui est important c’est le processus, plutôt que le pourquoi. Cette focalisation sur le processus (mot qui signifie progrès, marche en avant, en latin), se retrouve dans le vocabulaire gestaltiste :

  • la frontière-contact,
  • une Gestalt inachevée,
  • les ruptures du contact.

Pour la Gestalt-thérapie, la difficulté est regardée dans le cadre émotionnel de l’ici et maintenant.

Séance en individuel :

Fréquence : hebdomadaire ou à convenir

Durée : environ 45 minutes

Séance en couple :

Fréquence : hebdomadaire ou à convenir

Durée : entre 1h30 à 2h

Séance en groupe : 

Fréquence : mensuelle, tous les premiers mercredi de chaque mois,

Durée : 17h30 à 21h30