Accords Toltèques … kezako ?

Les Toltèques de l’ancien Mexique étaient des artistes, des hommes de science et des chercheurs spirituels connus sous le nom « d’hommes et de femmes de connaissance »
Les accords Toltèques nous permettent de prendre notre destin en mains pour agir et améliorer notre condition de vie.
Etre acteur de sa vie en se dégageant de nos croyances. Assumer ses responsabilités. Mettre de la compassion, de la bienveillance et de la tolérance dans les relations avec autrui mais aussi avec celles que l’on peut entretenir avec nous-mêmes.

Premier accord

« Que ta parole soit impeccable »

La parole est puissante. Elle peut être poison comme elle peut se faire miel.
Elle peut soutenir, aider, accompagner comme elle peut détruire et médire. Parler avec intégrité et sincérité c’est parler en étant aligner avec sa pensée.
Se donner la possibilité d’être reconnu dans notre singularité. Sortir de l’emphase destructrice en reposant chaque chose à sa place.

« Nul n’est obligé de dire tout ce qu’il pense mais chacun est tenu de penser tout ce qu’il dit »

Deuxième accord

« Quoique qu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle »

Sortez de ce piège : l’autre ne cherche pas forcément à vous nuire. Il est peut-être juste là pour défendre ses intérêts. Non pas contre vous mais pour lui.
L’autre, comme vous, va agir en fonction de sa façon de percevoir le monde. En fonction également de son expérience, ses blessures, ses traumatismes, ses croyances.

« Toute violence émane d’un mode de pensée qui attribue la cause du conflit aux torts de l’adversaire. »

Marshall B. Rosenberg

Troisième accord

« Ne faites pas de supposition »

C’est sortir du dialogue intérieur répétitif. C’est arrêter de faire les questions et les réponses.
C’est accepter d’accueillir ce qui vient de l’autre de façon inconditionnelle. C’est donner la place à l’autre pour sortir d’une pseudo toute puissance.
C’est faire un pas de côté lorsqu’une pensée ou une émotion envahissent tout votre espace ?

« Il est facile de vivre les yeux fermés, en interprétant travers tout ce que l’on voit… »

John Lennon

Quatrième accord

« Faites de votre mieux »

Le mouvement c’est la vie. Se mettre dans ce mouvement, c’est se donner la possibilité de progresser et d’avancer. Mais avec sagesse et discernement. Tendre vers un idéal de perfection, pourquoi pas ? Comme on pourrait tendre vers une étoile, symbole de notre soi idéalisé. Tout en sachant que vouloir atteindre la perfection tout comme l’étoile est un leurre. Se féliciter dans l’effort, reconnaître ses réussites, accueillir tout ce qui est bon chez nous, souligner ce qui a été bien fait, n’est-ce pas le début du bonheur ?

« Le mieux est l’ennemi du bien»

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.